Annette Lenz et Vincent Perrottet

Une intégration de la typo dans le visuel.

Affiche d’Annette Lenz et Vincent Perrottet.

Eureka

Un blog bien rigolo et bien loufoque comme je les aime ! Désuet et inutile (encore que…) mais aussi une source d’archives : vieux papiers, illustrations, images des plaquettes de chocolat, vieilles images scolaires… une mine d’or ! On retrouve les images ensuite sur Flickr dans toutes les tailles :

Agence Eureka

Soupirs

Ils ont commencé cette collection après la découverte d’un soupirail au numéro 2, rue des Allamandiers à Bordeaux.
Malgré la fréquence des allées et venues dans le quartier, ce motif n’avait jusqu’alors pas attiré leur regard.
Pourquoi l’ont-ils enfin remarqué ce jour-là ?

À la suite de cette découverte, ils ont commencé à faire attention à chaque porte de cave, toujours à la recherche de nouvelles formes. Devenus obnubilés par l’idée qu’il pouvait leur en manquer, ils se sont lancés dans une collecte exhaustive.
Parallèlement au travail photographique, ils se sont lancés dans la minutieuse étape de numérisation.
Après plus d’une année de chasse, nourris de quelques rencontres sympathiques, de pas mal de regards méfiants et surtout de nombreuses découvertes, ils ont terminés leur voyage au bout de la ville.
Au final, ils ont récolté 1489 motifs. et créé une police de 310 ornements de ces soupirs. (source : la sainte-machine)

http://www.sainte-machine.com/pict/soupirs/soupirs.html
La fonte chez Myfonts
Ils : GUsto (Garcia Usine studio), Fanny Garcia et Jack Usine, graphistes plasticiens diplômés de l’école des Beaux-Arts de Bordeaux.

nothing

Today Misprinted Type is where I put my ideas together, either in the form of a simple text, a collage, a drawing or a typeface. Everything you see here is my personal works and projects, there is no client, no brief, nothing… Call it design, illustration, art or a waste of time, for me its a theraphy, a hobby and what makes me happy.

misprintedtype

Tout simplement génial !
There is no client, no brief, nothing… et c’est pourtant ce rien qui fait tout !

Pub Nike

Nike vient de lancer sa campagne d’affichage pour la FFF. En mettant en avant Éric Cantona, Oxmo Puccino ou encore Marianne, la marque à la virgule essaye tente de redorer l’image des Bleus. Étrangement, les slogans paraissent bien prétentieux. Surtout après le fiasco français lors de la Coupe du Monde 2010…
Après 39 ans de bons et loyaux services, Adidas s’est fait éclipser au profit de Nike pour les équipements de l’équipe de France de football. Les nouveaux maillots sont d’ailleurs prévus pour le17 janvier. voir “Blogopub”

Après ça, c’est un joli travail de typo, simple et impactant. Agence : Leg

avec un peu de retard

Un site ou plutôt un blog dont l’idée, assez sympathique, est de présenter une esperluette par jour de l’année (ampersands en anglais) au total, donc, 365 esperluettes. Malheureusement l’année est écoulée et l’auteur est passé à autre chose. Bonne année! : http://ampersandampersand.tumblr.com/

Je vous rapelle la définition de Wikipédia : L’esperluette, ou « ”et” commercial », également appelée « perluette », aussi orthographiée « esperluète » et « perluète », également appelée par anglicisme « ampersand ». Elle correspond à la ligature de la conjonction et. Elle a le même sens que celle-ci. L’esperluette résulte de la ligature du e et du t. À l’origine, cette graphie ligaturée était plus ou moins systématiquement utilisée par les copistes médiévaux, qui utilisaient de nombreuses autres abréviations.

Et je ne resiste pas à vous en livrer aussi l’origine : Il semble que l’esperluette ait été considérée comme la 27e lettre de l’alphabet jusqu’au XIXe siècle. Selon le Trésor de la langue française, le &, dernière lettre de l’alphabet, était appelé ète, et les enfants apprenaient à l’école élémentaire à réciter l’alphabet en ajoutant après, les mots latins « et, per se, et » (« et, en soi, ‘et’ ») prononcés « ète-per se-ète » , comme moyen mnémotechnique.

90/10. Le mois du graphisme d’Échirolles à 20 ans!

Pour ses vingt ans – le bel âge ! – le Mois du graphisme d’Échirolles propose de s’interroger sur le rôle – hier, aujourd’hui et demain – du graphisme et des autres arts dans la société. en choisissant les États-unis, le Japon et la Russie comme les principaux protagonistes de cette nouvelle édition, nul doute que sa dimension géopolitique n’apparaisse clairement à chacun.
Michel Bouvet. commissaire
LES EXPOSITIONS :
THE AMERICAN DREAM

LIVE IN TOKYO
DESTINATION RUSSIE

http://www.graphisme-echirolles.com