This wild idea

Theron Humphrey
“50 states, 365 days, 1 coonhound, celebrating everyday folks. This Wild Idea is an opportunity to celebrate the everyday, to celebrate what we love, where we came from, and to remember the mark we leave. For the next 365 days I’m traveling to all 50 states, photographing 1 new person a day. Everyone has a story, everyone is worthy.
This project is about creating a massive portrait of America. It’s about sharing everyday stories. It’s about letting our guards down and loving our neighbors. I’m going to travel across the country for one year, photographing one person a day, everyday, covering all 50 states.”

Un road photo-film commencé en janvier 2011. Un personnage par jour photographié, interviewé. À ce jour, il a parcouru 18720 miles et pris 20140 photos et en est à son 214e jour de voyage, carte à l’appui. Fabuleux. Fabuleux… Seul internet peut nous offrir des délires pareils!
Theron Humphrey

Anuar Patjane

Anuar Patjane. “Born in Mexico, citizen of the world, addicted to photography since many years ago. Im a cultural anthropologist always looking for images that depict strong meaning and emotions. More than creating pieces of visual art, I try to tell visual stories, to show the power of empathy through my images. We all need meaning in this age of alienation and conspicuous consumption, so I believe the best thing we can do as photographers is to give the world some of it and push ourselves and others to observe in a different perspective what we usually take for granted.”

Anuar Patjane

Massimo Mastrorillo

Massimo Mastrorillo, photographe italien vivant à Rome. “He has been working essentially on long term documentary projects in Mozambique (“Mozambique a nation balanced between poverty and dream”), Turkey and Iraq (“Kurds: People in exile”), Indonesia (“Indonesia: Just Another Day”), Italy (“White Murder” and “Temporary?Landscapes”) and Eastern Europe (“Bosnia and Herzegovina: if chaos awakens the madness”). From 2005 to 2007 he worked on “The Width of the Line”, a personal project about 9 cities in the world. He is a multi-awarded photographer.”

Le photographe de la semaine de la revue 6 mois. On pourrait y passer la soirée… Photo journalisme

Massimo Mastrorillo

D’humeur sombre

Garmonique (Moscou, URSS) prend des photos tristes et magiques.

Sur Flick’r

Et sur TrendsNow

Michel Slomka

“Michel Smolka, photographe indépendant né en 1986. Après une licence d’ethnologie et d’histoire il entreprend des études de photographie avant d’intégrer la rédaction du magazine VSD. Il développe en parallèle un travail personnel sur la diaspora tamoule en France, sur les conséquences de l’après-guerre en Bosnie-Herzégovine et la condition des réfugiés. Dernièrement, il a passé trois semaines au Népal pour son travail Dans l’ombre qui vient… traitant des persécutions dont la communauté tibétaine fait l’objet. Les notions d’identité, d’exil et de mémoire sont au centre de son travail.”

Ce n’est pas de l’illustration mais cela pourrait en être.

Michel Smolka

Jeffrey Stockbridge

Jeffrey Stockbridge, (born 1982 in Woodbine, Maryland) moved to Philadelphia to study photography at Drexel University in 2002. Upon graduating in 2005, he was placed as runner-up in the New York Times Magazine’s ‘Capture the Times photography competition for his series on abandoned houses in Philadelphia, titled Occupied. He has exhibited widely in the US since graduation and received many grants and awards.

Maîtrise des cadrages. Pièces vides… pleines de leurs anciens occupants et aussi, sur son site, une belle série de portraits

Cy Twombly

Petit tour aux Rencontres Photographiques à Arles avec deux amies et je tombe sur un livre intitulé “le temps retrouvé” Cy Twombly photographe & artistes invités. Publié à l’occasion de son exposition entre autres à la Collection Lambert en Avignon, jusqu’au 2 octobre. En dehors de son travail de peintre que je ne connaissais pas bien, il fut sculpteur et nous livre des photographies de toute beauté.

Son site : Cy Twombly

et un article dans le blog photo de madame Figaro où l’on peut voir quelques unes de ses photos

Helmo(re)

Trop beau ces photos.

Bêtes de mode, opération commerciale aux Galeries Lafayette / 2006

13 images – portrait mode bleu et portrait animal rouge superposés – prennent place dans les vitrines des Galeries Lafayette, boulevard Hausmann.
Un dispositif de gélatines colorées bleu et rouge sur les vitres permet de voir tantôt le portrait mode, tantôt le portrait animal. Nous adaptons ce dispositif à l’échelle monumentale de la coupole du magasin. Pour cette installation, le système optique des gélatines de couleur est remplacé par la projection de lumières, – rouge et bleu – permettant le même jeu visuel à l’échelle des images grand format 5 x 8 mètres. Nous dessinons aussi un motif pour habiller l’intérieur du magasin. Images issues de la série Bêtes de mode réalisée par l’équipe de La Bonne Merveille, aujourd’hui Helmo.

Work place

“Work.place is a documentary of Portland creativity facilitated by local photographer, Carlie Armstrong. The aim of work.place is to understand creative processes and the places that contain them.”

Joli travail de photos avec, comme fil conducteur, les lieux de création et leurs auteurs en activité. Un regard plein de tendresse et d’intimité sans prétention et touchant. J’aime.

Work Place

Sabrina Lesert

Une photographe habitant Cherbourg. “Elle travaille sur les rendus de flous, le mouvement et la présence des corps laissant une grande place à l’imaginaire. Ce processus de création photographique s’inscrit dans une volonté d’itinérance, d’un besoin de découverte et d’exploration de lieux singuliers et de leurs habitants”. des photos à l’atmosphère étrange et des titres rêveurs… ici, “Easy come, easy go“

Sabrina Lesert

Ta

Trouvé par Fabien Barral sur Flick’r, cette photographe japonaise, TA (Tokyo). superbe, natures mortes éphémères et fragiles, la photo d’un souffle.

Ta

Vieillir ses photos

Un site un peu gadget mais quand même assez réussi. L’effet fonctionne pas mal. En quelques secondes votre photo prend quelques rides… assez efficace mais basse def…

C’est un site japonais