La grille selon Massimo Vignelli


Une petite video sur le principe de la grille en édition, simple, lumineux et le texte de Massimo Vignelli est vraiment à écouter, à la fois pour la chaleur de la voix et du contenu… ! Wikipédia : Massimo Vignelli a travaillé dans de nombreux domaines, du packaging à la signalisation en passant par le design de mobilier et celui d’espaces de vente. Vignelli a dit “If you can design one thing, you can design everything”.
Trouvé sur le site de la “Cuisine du Graphiste“
Site de Massimo Vignelli

Jean-Baptiste Levée

Jean-Baptiste Levée. “Jean-Baptiste Levée is a typeface designer with a focus on exclusive corporate fonts. He is a co-founder of the Bureau des Affaires Typographiques, the first French typeface design & distribution company on the Internet. He designed over a hundred typefaces for industry, moving pictures, fashion and publishing. His designs are featured in the permanent collections of the printing Museum in Lyon (France) and the Klingspor Museum in Offenbach (Germany). He is also the country delegate for France at ATypI. He is a regular lecturer and teaches typeface design at the Caen-Cherbourg school of Arts & Media, at the Amiens school of Arts & Design and at the University of Corte. He is the president of Zone Opaque, artists’ books factory in Pantin (FR). He is a typography writer and editor on pointypo.com.”

Attention, c’est du lourd ! Regardez bien ses créations typographiques assez superbes > typeface

Jean-Baptiste Levée

Kelli Anderson

Kelli Anderson, an artist/designer and tinkerer who is always experimenting with new means of making images and experiences. He draw, photograph, cut, print, code, and create a variety of designed things.

Sur son site, une partie projets et une partie blog. Sur celui-ci un post sur des expérimentation autour de la typo en papier :

“ I wanted to confine myself to using the form of paper to render the image of the type, rather than using paper as a substrate for ink. While I did break that rule once, most of the lettering experiments are white-on-white… working within the parameters of “paper-only”. (The cheater-one that uses ink, relies on the form of a block of paper for the ink to display properly, so its really in the same spirit as the others… promise!)”

Joli et intéressant… Et l’interface de son site est bien aussi.
Kelli Anderson, le site , et le blog avec l’article “Paper Type Experiments”

Steve Simpson

Steve Simpson is a freelance illustrative designer working in the areas of packaging design, illustration and art for children’s books. Vu dans la cuisine du graphiste. Bien sympa.
Steve Simpson

What’s motion design ?

“What is Motion Design ?” par Visualoop

Un petit film sur toutes les techniques du motion design. Après la pub (inévitable…)

Chromeography

Chromeography, In praise of the chrome logos and lettering affixed to vintage automobiles and electric appliances — those unsung metal emblems and badges that are overlooked, forgotten, damaged, lost to time or the dump. On peut classer la navigaution par couleur, par lettre, par date, site très bien fait et vraiement bien documenté

Régalez-vous, adorateur de vielles typos et de vielles bagnoles… Chromeography

OK200

OK200, un studio neerlandais (Amsterdam) :

“The name OK200 is based upon a server response code which means: ‘your request has succeeded’. OK200 is a personal, headstrong, fast, authentic graphic design studio. They make no distinction between working for a big corporate company or a cultural institution. OK200 has experience in working on various projects, from website, to magazine, identity, to whatever you request.”

Voilà une belle traduction d’une approche moderne du graphisme qui garde du sens.
Ici ” New York / Amsterdam — Pop Up Show. We’ve designed and silkscreen printed the posters and flyers for an exhibition with artists from Amsterdam and New York. We’ve created 16 unique flyers by using one of the background layer out of the poster and printing the flyer information on top.”

OK200

BTO

BTO, 26 ans, Graphiste, Bogota, Columbie. Une travail assez intéressant sur des collages photos/graphisme.

Sur Behance

Sur Flick’r

Find Momo

Find Momo, un tumblr de Andrew Knapp qui a caché son chien, un border collie noir et blanc sur chacune de ses photos. Une variante de “où est passé Charlie”. Non seulement c’est assez rigolo mais en plus les photos sont bien sympas. cadrage frontal, couleurs désaturées, paysage vides et étranges. Ici, Momo est caché au bas de l’arbre à droite. Pas toujours facile de le trouver. On peut pas toujours être sérieuse.

Sur Instagram

et tumblr


Patrick Swirc

Outre ses photographies de personnalités qu’on lui connait, Patrick Swirk a aussi travaillé sur des carnets de voyages, magnifique évocation des ambiances et des pays et traversés. Autre chose aussi dans son travail personnel, une série intitulée “la mère des morts”, étonnant travail sur le corps, la symbolique de la mort, la femme, des tableaux photographiques.

Son site

Et sinon une exposition à la Galerie Polka de ses carnets, du 2 mars au 4 mai, Cour de Venise, 12 rue Saint-Gilles , 75003 Paris

Staline, une barbarie moderne / La grande terreur en URSS, 1937/1938

900 portraits de personnes arrêtées pour des crimes présumés contre l’Etat, puis exécutées et entérées dans des fosses communes en des lieux secrets, seront projetés pendant toute la soirée. Pendant quatre années, Tomasz Kizny, photographe polonais, a réalisé en Russie une vaste enquête sur « La grande Terreur en URSS ». En moins de deux ans (1937 et 1938), la propagation de la répression massive à travers toute l’Union soviétique entraîna l’arrestation de 1,7 million de personnes pour des crimes présumés contre l’État. 700 000 d’entre eux furent exécutés et enterrés dans des fosses communes en des lieux secrets.

Conférence débats au “Bal”, 6, Impasse de la Défense, 75018 – Paris, le 13 mars (je sais, c’est passé) mais allez vous promener de toutes les façons dans ce lieu très intéressant : « NOTRE RÊVE EST D’OUVRIR À PARIS UN NOUVEAU LIEU DÉDIÉ À L’IMAGE-DOCUMENT, À L’EMPLACEMENT D’UNE ANCIENNE SALLE DE BAL DERRIÈRE LA PLACE DE CLICHY. UN LIEU D’EXPOSITION, DE CONFRONTATION ET D’INTERROGATION DES MULTIPLES APPROCHES POSSIBLES DU RÉEL, UN LIEU EN RÉSONANCE AVEC L’HISTOIRE EN MARCHE. » RAYMOND DEPARDON-PRÉSIDENT

Le Bal et un livre superbe des éditions Noir sur Blanc

Museum of everything

Pendant mon escapade parisienne, j’ai pu voir l’Exhibition #1 au Museum of Everything, le musée ambulant pour des artistes qui créent sans intention, sans éducation et sans célébration. En Octobre 2012, The Museum of Everything arrive à Paris avec Exhibition #1.1, un voyage épique à travers cinq cents œuvres d’artistes autodidactes, visionnaires et atypiques, organisés dans les couloirs étroits et les salles de classe silencieux d’un séminaire catholique ancien située dans Saint-Germain des Près. Notre histoire alternative de l’art des siècles 19e, 20e et 21e, embrasse les artistes qui fonctionnent hors de la théorie, le marché et la société d’art. Pour eux, comme pour The Museum of Everything, l’acte créatif et l’impulsion de faire ne dépend pas de la destination ou la définition.

Une exposition étonnante dans un lieu atypique pour ce quartier de Paris avec le charme des lieux improbables, en devenir, entre deux mondes, le monde de l’art et le monde de la folie. Une scénographie à la hauteur du propos, tous les détails sont faits dans la cohérence du thème, jusqu’à la blouse des intervenants qui nous expliquent certains parcours artistiques, une étiquette du musée cousu maladroitement à même la blouse, la présence d’un musicien des rues, un café…

À voir absolument avant le 31 mars, date de la fermeture.

Site du musée, à voir aussi dans le même esprit à la fois naif et créatif.