Vivian Maier

Vivian Maier

Vivian Maier. L’incroyable histoire d’une mystérieuse inconnue, photographe reconnue aujourd’hui comme l’une des plus grandes Street Photographers du 20ème siècle. Née à New York, d’une mère française, avant de résider à Chicago, Vivian Maier était inséparable de son Rolleiflex et prit tout au long de son existence plus de 100 000 photographies sans jamais les montrer. Pour être libre d’exercer son art quand elle le voulait, Vivian Maier fut une nanny excentrique toute sa vie. Cachées dans un garde-meuble, c’est par hasard que John Maloof mit la main sur les photos de Vivian Maier en 2007. Depuis, il n’a cessé de chercher à mettre en lumière son travail et les expositions se multiplient partout dans le monde. et un film a été réalisé en juillet 2014 de Charlie Siskel, John Maloof “À la recherche de Vivian Maier”.

À regarder aussi sa série d’autoportraits noir et blanc. Superbe.

Vivian Maier

et aussi sur

Artsy’s Vivian Maier page

Cocorico !

Atelier Letterpress Cocorico

Atelier Letterpress Cocorico. Un matin j’ai reçu une très jolie carte d’une imprimerie “typographique” qui revendique l’impression en letterpress et qui est située à Sallanches en Haute-Savoie. Un joli projet dont je vous laisse lire l’introduction (en plus c’est bien écrit) :

“Pour les amoureux de l’encre, des beaux papiers & de l’artisanat.
Situé en Haute-Savoie, notre atelier imprime de manière traditionnelle, du petit au moyen tirage, faire-part et cartons d’invitation (mariage, naissance, baptême, bar mitzvah…), cartes de visite et de correspondance, papeterie pour entreprises et particuliers, ou tout autre demande aussi originale soit-elle…  Se moquant bien des tendances de l’ère du tout numérique, nous avons fait le choix du plus ancien procédé d’impression : l’impression typographique, ou letterpress pour les initiés, dont le principe utilise une forme imprimante en relief. Imprimerie de labeur des temps modernes, le cliché (en polymère ou magnésium) a remplacé les caractères mobiles, qu’ils fussent de bois ou de plomb ! C’est mère-grand qui va être contente ”

Le site est bien fait, clair et surtout appétissant. J’aime bien cette idée de revenir à des méthodes traditionnelles d’impression qui valorisent le papier, la qualité et un certain raffinement.
Atelier Letterpress Cocorico.

 

Art of the title

the art of the title

Un site qui regroupe tous les génériques de film, classé par titres, par genre ou par designers. Bien foutu

The art of the title

Semplicelabs

Semplice

Dear creative professionals, we love you.
Ça commence comme ça et c’est plutôt bien. Semplice, c’est une plateforme wordpress qui accueille des sites portefolios. Customisable, dynamique, place à l’image, déplacement vertical. Bref, ça change un peu des sites de Cargo collective. Autre chose, Simplice ne propose pas un abonnement mais un prix d’achat de 79 dollars. Cool.

Semplice

The brown sisters

The-Brown-Sisters-2000

“Quatre soeurs photographiées chaque année pendant 36 ans”
Chaque année, c’était le rituel des “Brown Sisters”. Pendant 36 ans, ces quatre soeurs ont été prises en photo. En filigrane, le passage du temps capturé par le remarquable travail du photographe Nicholas Nixon. Merci Zaza pour ce lien !

www.konbini

Nicole Dextras

Nicole dextras

Nicole Dextras (Canada) is an environmental artist working in a multitude of media including sculpture,
interactive public installation and photography.

Un travail d’artiste, de photographe et de graphiste en interaction avec l’espace naturel. Par exemple son travail sur sur les vêtements dans des blocs de glace : “IceShifts is a series of photographs consisting of deconstructed garments frozen into blocks of ice, which are then photographed. This new artwork grew out of a photographic study of fabric suspended in water, which evolved into freezing clothing and enabling the light to shine through it. My first outdoor experiments in 2005 instigated a profound shift in my artistic practice, moving from static artworks towards one of installation and a time-based methodology. Today ice has become both a photographic and sculptural medium and it’s ephemeral nature speaks to the deep correlation between humans and the biological environment.”

Ou son travail sur le typographie en glace…

 

 

Hermès métamorphose


A video in which everything transforms into something new, leading the viewer through a ludic story of surprising scenes. The video was created for the luxury parisian brand Hermès and subtly features some of their key products.
Credits :
Production Company : Vallée Duhamel
Director : Julien Vallée
Art Directors : Carolyne De Bellefeuille / Eve Duhamel
Art Department : Olivier Charland / Jean-Constant Guigue / Frédéric Blouin / Ian Langohr / Clément Yeh
Assistant Director : Pierre-Olivier Nantel
Animator : Pascal Brousseau

Simon Walker

Simon Walter

Simon Walker, Typographe, illustrateur, Austin, Texas. Rétro et bien fait.

Simon Walker sur Flickr, Dribble et son site

Davide Parere

davideparere.com

Davide Parere and an italian visual designer.
He’s mainly focused on art direction, illustration and graphic design.
His purpose is to develope powerful visual messages with a good balance between ideas and strategy.

Dans la lignée des collages, un joli travail, étrange et poétique. On peut aussi acheter des tirages sur un site de vente “Society6”

Davide Parere

Made not Manufactured

stevekenward.com:Made-Not-Manufactured

Steve Kenward, photographe (Anglais ?) a réalisé cette série sur des artisans. Assez classique mais toujours assez agréable à regarder.
“Meeting the makers – highlighting some of the talented craftspeople that the UK has to offer. People that use traditional crafts to make something that still has relevance today. They are passionate about what they do and take care in everything they produce. ” Et assez passionnant de voir que ces métiers là existent encore.

Steve Kenward

16 ans, fou de logos

Jorgen Grotdal

Jorden Grotdal, un designer de 16 ans (Norvège) ! J’ai du mal à le croire. Une quantité incroyable de logos et de déclinaisons. D’accord, l’ensemble tourne toujours un peu dans le même esprit retro-moderne mais c’est super riche et très bien maîtrisé.

Jorden Grotdal

Le goût de la couleur

Un tirage de Bernard Plossu

Un tirage de Bernard Plossu

Bernard Plossu, le goût de la couleur, une exposition du travail en couleur du photographe français jusqu’au 6 octobre au Pavillon populaire de Montpellier. Quelque 240 clichés dont plus des deux tiers sont inédits rassemblent « toutes les facettes et tous les usages du médium photographique couleur que l’artiste a développé au fil de ses voyages sur les routes d’Europe et d’Amérique (…) de ses premières photographies en amateur au Brownie Flash dans le Paris de la fin des années 1950 à ses clichés à l’objectif de 50 mm sur boîtier Nikkormat au Mexique et au Nouveau-Mexique durant les décennies 1965-1985, en passant par sa pratique des appareils-jouets (Agfamatic, Instamatic, panoramique Prestinox) des années 1990-2010 qui l’a rendu célèbre », écrit Marc Donnadieu, le commissaire de l’exposition. (médiapart). Les tirages au charbon des laboratoires Fresson, un procédé en quadrichromie plein de poésie et de douceur donnent cette qualité si particulière aux photos.

Bernard Plossu