Graciela Iturbide

Vu aux Rencontres d’Arles, la photographe Mexicaine, Graciela Iturbide, née en 42. Une photographie puissante, construite… Je n’ai pas trouvé de sites très satisfaisants sur son œuvre…

Pris Hasselbald 2008

Phillippe Pache

Ou l’art de maîtriser le flou. Photographe représenté par Olivier Ripoll (Paris) avec un joli choix de photographes : Jean Phiippe Mesguen, Olivier Roller, Ambroise Tézenas, Alexis Raimbault, Brice Pellischi, thierry Borredon, mode et publicité.

Olivier Ripoll / Philippe Pache

le blog

Cy Twombly

Petit tour aux Rencontres Photographiques à Arles avec deux amies et je tombe sur un livre intitulé “le temps retrouvé” Cy Twombly photographe & artistes invités. Publié à l’occasion de son exposition entre autres à la Collection Lambert en Avignon, jusqu’au 2 octobre. En dehors de son travail de peintre que je ne connaissais pas bien, il fut sculpteur et nous livre des photographies de toute beauté.

Son site : Cy Twombly

et un article dans le blog photo de madame Figaro où l’on peut voir quelques unes de ses photos

Mac scott

Un étudiant anglais plein de talents : photos, collages. un monde sensible et sensuel

Mac Scott

Helmo(re)

Trop beau ces photos.

Bêtes de mode, opération commerciale aux Galeries Lafayette / 2006

13 images – portrait mode bleu et portrait animal rouge superposés – prennent place dans les vitrines des Galeries Lafayette, boulevard Hausmann.
Un dispositif de gélatines colorées bleu et rouge sur les vitres permet de voir tantôt le portrait mode, tantôt le portrait animal. Nous adaptons ce dispositif à l’échelle monumentale de la coupole du magasin. Pour cette installation, le système optique des gélatines de couleur est remplacé par la projection de lumières, – rouge et bleu – permettant le même jeu visuel à l’échelle des images grand format 5 x 8 mètres. Nous dessinons aussi un motif pour habiller l’intérieur du magasin. Images issues de la série Bêtes de mode réalisée par l’équipe de La Bonne Merveille, aujourd’hui Helmo.

Work place

“Work.place is a documentary of Portland creativity facilitated by local photographer, Carlie Armstrong. The aim of work.place is to understand creative processes and the places that contain them.”

Joli travail de photos avec, comme fil conducteur, les lieux de création et leurs auteurs en activité. Un regard plein de tendresse et d’intimité sans prétention et touchant. J’aime.

Work Place

Designbum

Issara Willenskomer, 8 years design and directing experience.

“I am a person who tends to think imagistically. When confronted by a powerful emotion, what usually arises in my consciousness is an image, as way of illumination and elucidation. This series explores my relationship between emotion, memory, and image, as I attempt to understand my own fundamental nature and complex human processes.”

Un site à fouiller. Designbum (via Graphic_Exchange)

livre à deux pages

Encore une jolie idée absurde.

Les “livres à 2 pages” sont des recueils de phrases innocentes et spontanées, notées au gré des rencontres. Le principe est très simple: deux pages, une photo et une citation. D’abord diffusée sur Internet, une sélection des meilleurs “Livres à 2 pages” est éditée aujourd’hui en version papier, sérigraphiée à Montréal et imprimée à Paris, plusieurs éditions limitées seront disponibles tous les ans. Projet réalisé par José Lamali, Laurent Salles et Emilie Salles.

Livre à deux pages

Éditions périphériques

Sabrina Lesert

Une photographe habitant Cherbourg. “Elle travaille sur les rendus de flous, le mouvement et la présence des corps laissant une grande place à l’imaginaire. Ce processus de création photographique s’inscrit dans une volonté d’itinérance, d’un besoin de découverte et d’exploration de lieux singuliers et de leurs habitants”. des photos à l’atmosphère étrange et des titres rêveurs… ici, “Easy come, easy go“

Sabrina Lesert

Ta

Trouvé par Fabien Barral sur Flick’r, cette photographe japonaise, TA (Tokyo). superbe, natures mortes éphémères et fragiles, la photo d’un souffle.

Ta

Vieillir ses photos

Un site un peu gadget mais quand même assez réussi. L’effet fonctionne pas mal. En quelques secondes votre photo prend quelques rides… assez efficace mais basse def…

C’est un site japonais

couleurs

Par hasard, je retombe sur ce photographe, Matthias Heiderich, berlinois, qui travaille ses compositions colorées avec beaucoup de rigueur, à la limite de l’abstraction. Les photos sont sur Flick’r. Allez-y, allez-y, une balade dans un monde purement graphique…